Comment maintenir en vie le bébé d’un couple dont les enfants meurent à la naissance ?

Comment maintenir en vie le bébé d’un couple dont les enfants meurent à la naissance ? Telle est l’équation à laquelle le sage Claude Djankaki a proposé une recette appliquée dans la tradition africaine.

‹‹ Nos aïeuls appellent ça Djikou (mort né).

Que faire ?

1/chercher la plante klouekoun-ma (nom scientifique : Cajanus Cajan) et afaman Djomakou (nom scientifique : Kalanchoe Pinnata)

Cajanus Cajan
Kalanchoe Pinnata)

2/dès la naissance de l’enfant, la première boisson avant toute boisson et le lait maternel sera de lui donner à boire la potion de ces deux plantes préparées.

1/Klouekoun non yikou do djidéhouénou-an,(klouekoun ne meurt pas comme les autres plantes alimentaires)

2/akou do glagla afaman Djomakou (quelle que soit la sécheresse afaman est né pour ne pas mourir)

C’est un excellent code de vie laissé par nos ancêtres.

Seulement il faut avoir la conscience sans reproche.

Être positif et ouvert d’esprit ››.

[Maintenir en vie le bébé d’un couple dont les enfants meurent à la naissance ? C’est le souhait de tous les couples, pour lequel afrique-mere.com a décidé de partager à ses lecteurs cette recette africaine proposée par Dah Claude Djankaki.

Afrique-mère, le point de vue africain

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.