LE BEURRE DE KARITÉ, UNE TRADITION ANCESTRALE

QU’EST-CE QUE LE BEURRE DE KARITÉ ?

Le beurre de karité est une substance naturelle extraite de l’arbre Vitellaria Paradoxa ou Butyrospermum Parkii, que l’on trouve exclusivement sur le continent africain. Cette plante produit une noix à partir de laquelle est fabriqué le beurre de karité.

OÙ EST-IL FABRIQUÉ ?

Aujourd’hui tout le karité mis sur le marché est produit dans la « ceinture du karité » : une zone de cinq mille kilomètres qui s’étend sur plus d’une vingtaine de pays d’Afrique de l’Ouest, de l’Est et du Centre. Les principaux producteurs et exportateurs sont principalement situés dans la région de l’Afrique de l’Ouest, à savoir le Nigeria, le Burkina Faso, le Mali, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Togo. La fabrication du beurre de karité est un art ancestral et traditionnellement pris en charge par les femmes qui, malgré la possibilité d’utiliser des machines, préfèrent souvent tout gérer manuellement.

POURQUOI ON LE NOMME « L’OR DES FEMMES AFRICAINES »?

La recette a été transmise de mère en fille. Ce travail leur procurait et leur procure une source de revenus, tout au long de l’année, leur permettant d’être financièrement autonomes et de subvenir aux besoins quotidiens de leur famille. C’est pourquoi le beurre de karité est surnommé l’or des femmes africaines. Bien qu’il soit difficile d’obtenir des données actualisées, on estime que six cent mille tonnes d’amandes de karité sont produites chaque année en Afrique et si avant la consommation était destinée à la vente locale et familiale, en vingt ans la demande internationale en beurre de karité et ses dérivés a augmenté.

COMMENT EST-IL PRODUIT ?

La récolte a normalement lieu entre la mi-juin et septembre. Une fois ramassés les fruits mûrs tombés au pied de l’arbre, ils sont triés et lavés. Ensuite, ils sont privés de leur coque et de leur pulpe jusqu’à ce que seule la noix soit conservée. Par la suite les noix sont bouillies et mises à sécher pour éliminer tous les résidus de la coque puis l’ensemble est fragmenté au pilon en plus petits morceaux. Les amandes sont grillées et battues pour créer une pâte brune et dense comme du chocolat. Par la suite, la pâte est mélangée à de l’eau pour rendre le tout homogène et on procède à un lavage à l’eau distillée. Enfin, les pâtes sont chauffées sans cuisson afin de séparer la graisse de l’huile ; à ce stade, l’huile pourra refroidir pour former des blocs durs de beurre de karité pur.

COMMENT PEUT-IL ÊTRE UTILISÉ?

Les femmes africaines utilisent le karité pour l’alimentation, pour masser les bébés, l’appliquer comme cosmétique. Le beurre est reconnu pour ses propriétés hydratantes, réparatrices et adoucissantes. Il est riche en antioxydants naturels tels que la vitamine A et la vitamine E. Il est aussi convenu qu’il est bon pour la santé et excellent pour les soins de la peau et des cheveux. Pour la peau, le beurre de karité nourrit et combat le dessèchement, s’utilise comme conditionneur de gerçures et protège des rayons UV.

Le beurre de karité est un excellent anti-âge. Il possède des propriétés cicatrisantes et apaisantes qui la rendent indispensable en cas de brûlures légères, contusions, douleurs articulaires et musculaires. Il prévient et atténue les vergetures, protège la peau délicate des bébés des rougeurs et irritations causées par les couches.

Pour les cheveux, en revanche, il est excellent pour les cheveux secs et stressés, il a le pouvoir de les rendre plus doux.

Aujourd’hui, le beurre de karité est utilisé dans les beurres corporels hydratants, les gels douche liquides ou les shampoings, les savons, les baumes à lèvres et de nombreux autres produits de soin de la peau.

Le karité est devenu indispensable dans nos vies et nous ne pouvons plus nous en passer. Cet arbre séculaire est devenu important pour tout le monde.

Source : WeAfricansUnited

Traduction de Afrique-mère, le point de vue africain

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.