Mali-France : 2.625 milliards FCFA pour alimenter le terrorisme ?

Officiellement, la France annonce 2.625 milliards de FCFA d’aides alimentaires destinées au Mali. À bien analyser son comportement, ces 2.625 milliards de FCFA pourraient bien davantage servir à alimenter le terrorisme dans le Sahel.

‹‹La France annonce 2.625 milliards de FCFA d’aide à 1,8 million de personnes confrontées à une crise alimentaire. 1,8 million de personnes en situation de crise alimentaire au Mali vont bénéficier d’une aide alimentaire de la France à hauteur de 4,1 millions de dollars soit 2.625 milliards de FCFA›› peut on lire sur le site omegamedias.info 2.625 milliards FCFA pour alimenter le terrorisme ?

Emmanuel Macron entrain de fêter Noël avec les militaires français au Mali sous la présidence de Ibrahim Boubacar Kéita
Mais que devrait-on comprendre de cette initiative française ? 2.625 milliards FCFA pour alimenter le terrorisme au Mali ?

Cette France, toujours dans le mépris de l’humanité des Africains

Au moment où les Africains exigent de coopérations win-win, la France continue toujours son mépris des aspirations souverainistes africaines. Cette ‹‹aide alimentaire française›› est-elle une demande du gouvernement malien ? Ou simplement du soft-power français pour jouer les humanistes au Mali ?

de source très proche du gouvernement, le Mali n’est demandeur d’aucune aide alimentaire auprès de la France. Ainsi, le gouvernement malien maintien toujours sa volonté d’émancipation de la tutelle cancérigène française conformément aux aspirations de son peuple. Le Mali ne quémande pas de l’aide alimentaire mais plutôt, elle lutte pour son émancipation.

En janvier 2022, c’est la France par l’entremise de ses vassaux de la CEDEAO qui a imposé une inhumaine et illégitime sanction au peuple malien. En moins de six mois, elle revient encore ‹‹imposer›› une aide alimentaire. Ainsi, elle refuse délibérément de comprendre que les Africains ont compris son jeu de pyromane pompier. Cette pyromane qui fait souffrir et revient plus tard proposer son ‹‹aide›› à sa victime. Sauf que cette voleuse pyromane propose une aide qui lui permettra de garder la mainmise sur les biens de la victime. Telle demeure la ‹‹politique africaine›› de la France.

À travers ces sanctions, la France refuse aux pays frères de commercer et d’échanger naturellement entre eux. Elle a aussi gelé les avoirs financiers malien à la BCEAO. Ensuite, elle revient faire croire qu’elle aime les Africains plus que ses propres populations martyrisées constituées en ‹‹Gilets jaunes››. Un amour paradoxal qui révèle à nouveau son éternel vœu de diviser et d’opposer les pays africains pour mieux régner.

Toutefois, ne nous leurrons pas. Si elle revêt un caractère paternaliste et humiliant, l’enjeu de cette ‹‹aide alimentaire›› pourrait être militaire.

RE (lire) : https://afrique-mere.com/benin-tournee-gouvernementale-une-pre-campagne-electorale-teintee-de-russophobie/

Alimenter le terrorisme à travers l’aide alimentaire

Aujourd’hui, une chose est certaine dans la donne sécuritaire au Mali et bientôt dans stout le Sahel. L’arrivée du colonel Assimi Goïta à la tête du Mali, en partenariat avec la Russie, a permis de mener une offensive militaire réelle contre le terrorisme. Rappelons que la France pendant dix ans, malgré tout son arsenal militaire et technologique, a délibérément refusé d’éradiquer le terrorisme. C’est un fait. Dès lors, le gouvernement du président Assimi Goïta a décidé de rompre les accords militaires liant le Mali à la France. Et par, conséquent, le Mali exige désormais une relation en tant qu’État souverain et non une générosité alimentaire comme un département français.

Le Président Assimi Goïta

Alors qu’est-ce qui justifie cette gentillesse aide alimentaire destinée au Mali ?

En effet, les successives victoires de l’armée malienne contre le terrorisme ont rendu folles la France et l’Union européenne. Car, pour des objectifs économiques et géopolitiques inavoués, le terrorisme profite bien sûr à l’expansion militaire française et européenne en Afrique.

Désormais, les terroristes sont pris en étau par l’armée malienne. Ainsi, ils n’ont plus forcément de quoi de se nourrir et faire des ravitaillements. Alors connaissant les agissements historiques et récents de la France, elle peut bien convoyer cette ‹‹aide alimentaire›› en destination (partiellement ou totalement) des terroristes.

En outre, les terroristes n’ont plus forcément des équipements militaires à disposition pour tenir longtemps face à l’armée malienne. Alors on pourrait bien passer par des cargaisons d’aliments pour fournir de l’équipement militaire aux terroristes.

La France, arrogante qu’elle soit, ne veut pas coopérer d’égal à égal avec les pays Africains. Ontologiquement, la France considère toujours les pays africains comme ses départements. Ainsi elle cherchera par tous les moyens pour déstabiliser ceux d’entre ces pays qui veulent servir d’exemple d’émancipation aux autres. Aux peuples africains de maintenir la vigilance et de rester éveiller dans son processus d’émancipation enclenchée depuis le Mali.

Afrique-mère, le point de vue africain

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.